Publicité

Régime volumétrique : comment adopter cette méthode qui promet une perte de poids sans se priver ?

L’idée selon laquelle une personne qui souhaite perdre du poids doit limiter drastiquement la quantité de nourriture qu’elle ingère est tenace. Pourtant, le régime volumétrique prouve le contraire, grâce à la densité calorique. Le régime volumétrique permet ainsi de manger à sa faim sans culpabiliser. Conçu par la Pr. Barbara Rolls, professeure américaine de nutrition, le but de ce régime consiste à mieux sélectionner les aliments.

Le régime volumétrique met l'accent sur la satiété, c'est-à-dire sur cette sensation de "je n'ai plus faim" qui survient normalement lorsqu'on a terminé de manger, et qui nous empêche de grignoter entre les repas.

Pour favoriser la satiété, le régime volumétrique recommande de baser son alimentation sur des produits à faible densité énergétique : en clair, ce sont les aliments qui contiennent peu de calories par rapport à leur volume total.

La clé du régime volumétrique, c'est l'eau : en effet, les aliments riches en eau ont tendance à bien "remplir" l'estomac, ce qui permet d'atteindre plus rapidement cette fameuse sensation de satiété.

Un exemple pour comprendre : une portion de raisin frais (110 Kcal environ) rassasiera plus longtemps que la même quantité (en calories) de raisins secs, grâce à l'apport en eau. C'est donc un meilleur choix lorsqu'on essaye de perdre du poids !

Régime volumétrique : quels sont les aliments autorisés ? Le régime volumétrique classe les aliments dans 4 catégories :

Le régime volumétrique recommande de faire 3 repas principaux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite