Publicité

Rémy Buisine matraqué le 1er mai : le journaliste porte plainte contre deux policiers

Depuis le début du mouvement social contre la réforme des retraites, le journaliste Rémy Buisine couvre les manifestations parisiennes en live, sur le compte TikTok du média Brut. Mais lors de la mobilisation du lundi 1er mai 2023 à Paris, où de grosses perturbations étaient attendues, le journaliste aurait été victime de coups de la part de deux policiers, a rapporté Le Parisien, vendredi 5 mai 2023. Rémy Buisine a déposé plainte contre deux agents auprès de l'IGPN, la police des police, pour "violences volontaires aggravées par personne dépositaire de l’autorité publique". Le Parisien a pu consulter un récépissé de la plainte. Cette dernière concerne un coup de matraque à l’épaule et un coup de pied à la tête, portés par deux fonctionnaires de police différents, alors que le reporter était déjà au sol à la suite d'une charge de forces de l'ordre. Sollicité par le quotidien, Rémy Buisine a dénoncé "l'intentionnalité" des coups alors qu'il portait un brassard de presse.

"C’est allé très vite, je n’ai pris conscience de ce qui s’est passé qu’en voyant les images", a raconté Rémy Buisine au Parisien. Cette vidéo, qu'il a publiée sur son compte Twitter jeudi 4 mai 2023, témoigne des faits et a été visionnée plus de trois millions de fois. Mardi 2 mai 2023, au micro de BFMTV, le préfet de police Laurent Nuñez a annoncé que les faits dénoncés par Rémy Buisine faisaient désormais l’objet d'une enquête administrative. Comme le rappelle Le Parisien, c'est la deuxième fois que le journaliste (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite