Du racisme à Buckingham ? La décision radicale du palais après les accusations de Meghan et Harry !

·1 min de lecture

Cette semaine, on apprend que le palais de Buckingham a pris une décision importante pour la diversité au sein de la maison royale. C'est Meghan et Harry qui vont être contents.

La diversité du personnel « n'est pas ce que nous aimerions qu'elle soit ». C'est ce qu'un officiel du palais de Buckingham a déclaré cette semaine, près de 4 mois après les accusations de « racisme » du prince Harry et de Meghan Markle.

Une décision forte pour la diversité

Il a été admis que plus de moyens devaient être mis en oeuvre pour promouvoir la diversité au sein des équipes qui travaillent pour la maison royale. Après une enquête accablante, publiée au début du mois par le Guardian, qui pointait du doigt une discrimination à l'embauche du personnel administratif de Buckingham Palace, décision a été prise d'en « faire plus » pour changer la donne.

C'est ainsi que les responsables ont d'abord dévoilé des chiffres montrant combien d'employés sont actuellement issus des minorités ethniques noirs, asiatiques et minoritaires. Ils seraient seulement 8,5% autour de la reine (et 8% à Clarence House, où vit le prince Charles). Les recruteurs se sont donc fixés d'engager du personnel pour porter ce chiffre à 10% d'ici 2022.

Meghan Markle et le prince Harry se frottent les mains

Et c'est une petite victoire pour le prince Harry et Meghan Markle, qui avaient accusé la famille royale d'avoir eu « des conversations répétées » et « des inquiétudes » quant à « la couleur de peau » de leur fils à naître Archie, alors que Meghan Markle était enceinte.

En mars dernier, au lendemain de leur interview avec...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles