Les radars de freinage vont-ils bientôt arriver sur nos routes ?

Les routes françaises sont surveillées par près de 4 700 radars automatiques. S'ils garantissent notre sécurité en sanctionnant les automobilistes un peu trop pressés, ils constituent surtout une importante source de revenus pour l'État, qui récolte chaque année environ 700 millions d'euros de recettes...

Justement : une nouvelle catégorie de radars pourrait bientôt faire son apparition en France. En effet, à partir du mois de juillet 2022, l'Espagne va tester des "radars anti-freinage" : 26 d'entre eux seront installés au bord des routes secondaires, a annoncé la direction générale du trafic (DGT) espagnole fin avril 2022.

L'idée, c'est de cibler les automobilistes adeptes du "coup de frein", ceux qui freinent brutalement à l'approche d'un radar et ré-accélèrent ensuite. Le "radar anti-freinage" sera ainsi installé avant un radar fixe : il enregistrera la vitesse du véhicule et si celle-ci est trop élevée, il procédera à une verbalisation, même si le véhicule passe à la vitesse adéquate devant le second radar.

Sans surprise, si le véhicule ne freine pas du tout, il recevra deux amendes puisqu'il aura été verbalisé par les deux radars successifs...

Avec ces nouveaux "radars anti-freinage", l'Espagne espère faire baisser de moitié sa mortalité sur les routes. En 2020, 870 Espagnols sont ainsi décédés dans des accidents de la route. Verra-t-on apparaître ces radars nouvelle génération en France au cours de l'été ou de l'automne ? Pour l'instant, rien n'est sûr, mais le plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles