Publicité

Ramadan : comme éviter l’hypoglycémie pendant cette période ?

La première étape pour prévenir l'hypoglycémie, quand le taux de sucre dans le sang tombe dangereusement bas, est de bien choisir ses aliments pour le Suhour, le repas avant l'aube. Les aliments à libération lente, comme les grains entiers et les légumineuses, maintiennent la glycémie stable plus longtemps. Incorporer des protéines et des bonnes graisses dans ce repas est également essentiel pour soutenir l'énergie tout au long de la journée. L'hydratation joue un rôle tout aussi important. Boire abondamment entre l'Iftar (le repas du soir) et le Suhour aide à prévenir la déshydratation, qui peut affecter les niveaux de sucre dans le sang. Il est conseillé d'éviter les boissons sucrées et caféinées qui peuvent altérer l'hydratation et la glycémie.

Prendre l'avis d'un médecin en cas de diabète

Pour les personnes diabétiques ou celles ayant des problèmes de glycémie, la consultation d'un professionnel de santé avant le Ramadan est primordiale. Cela permet d'ajuster les traitements et les plans alimentaires pour jeûner en toute sécurité. La surveillance régulière de la glycémie est aussi indispensable pour éviter les complications. Un aspect souvent négligé mais crucial dans la gestion de l'hypoglycémie pendant le Ramadan est l'exercice. Une activité physique légère, surtout après l'Iftar, peut aider à réguler le sucre dans le sang. Toutefois, il est important de ne pas exagérer et d'écouter son corps pour éviter le surmenage.

Préparation (...)

Lire la suite sur Closer

Quelle huile contient du collagène ?
Une seule et unique bouchée de curry de poulet lui coûte la vie
Régime : cet aliment qu'on ne peut pas avaler favorise la perte de poids
Fièvre du perroquet : pourquoi cette maladie infectieuse, qui a déjà fait 5 morts en Europe, inquiète les autorités
Xavier Dupont de Ligonnès : qui est Christine, la sœur de l'homme le plus recherché de France ?