Publicité

Redoublement : qu’est-ce qui va changer et à partir de quand ? Ce qu’il faut retenir des annonces de Gabriel Attal

Le niveau des élèves français en mathématiques connaît une baisse “historique”, a indiqué ce mardi l’étude Pisa 2022 menée par l’OCDE. “Nous devons être plus exigeants”, a annoncé dans la foulée le ministre de l’Éducation nationale, lors d’une conférence de presse. Du brevet des collèges à l’organisation des programmes scolaires, le ministre a annoncé toute une série de mesures visant à “remettre de l’exigence à tous les étages”. Certaines mesures prendront effet dès la fin de l’année scolaire 2023-2024.

Le ministre de l’Éducation nationale a annoncé vouloir s’attaquer à une question particulièrement taboue à l’école : le redoublement. Massivement utilisé à la fin des années 1980, le redoublement concerne aujourd'hui moins de 3% des élèves. En 1993, près de la moitié des élèves de 3e avaient redoublé au moins une fois. “Pour donner toutes les chances à nos élèves de réussir, les professeurs auront désormais le dernier mot”, a-t-il indiqué. Dès la fin de l’année scolaire 2023-2024, il sera mis fin au “dernier mot des parents”. Depuis 2014, le redoublement était effectivement conditionné à l’accord écrit des parents. del'élève.

Gabriel Attal a également insisté sur l’importance de proposer des dispositifs de remédiation (stages de réussite, accompagnement personnalisé, tutorat) avant un redoublement. “Dès le mois de février, les professeurs pourront proposer à ces élèves un parcours renforcé en temps scolaire et des stages de réussite pendant les vacances scolaires”, indique le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite