Refusée aux urgences, une sexagénaire meurt d'une crise cardiaque chez elle

Pixabay © Alina Kuptsova

Sa mort aurait-elle pu être évitée ? Au lendemain de Noël après minuit, une femme d'une soixantaine d'années a perdu la vie des suites d'une crise cardiaque à son domicile de Fondettes, près de Tours en Indre-et-Loire. Comme le rapporte La Nouvelle République lundi 26 décembre 2022, cette femme s'était rendue avec son mari aux urgences, après avoir rencontré des difficultés respiratoires. Mais une fois arrivé à une clinique de Saint-Cyr-sur-Loire, le couple s'est vu refuser une prise en charge par les infirmiers, le personnel soignant leur demandant de plutôt contacter le 15 ou de se déplacer aux urgences d'un autre établissement hospitalier à Tours. De retour chez elle avec son époux, la sexagénaire a continué de souffrir et son état de santé s'est dégradé, au point qu'une ambulance est finalement dépêchée à leur domicile. Malheureusement, les sapeurs-pompiers sont arrivés trop tard : la victime, en arrêt cardiaque, n'a pu être réanimée.

Comme le précise France Bleu, mardi 27 décembre 2022, la famille de la défunte n'a pas porté plainte contre la clinique. Pour l'heure, le parquet de Tours a ouvert une enquête pour déterminer les causes et circonstances exactes de la mort. Dans le même temps, l'Agence régionale de santé (ARS) de Centre-Val de Loire va également investiguer pour identifier les éventuelles défaillances dans l'accueil de cette patiente. En Indre-et-Loire comme dans de nombreux autres départements de France, les hôpitaux et services d'urgence et de réanimation sont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite