Publicité

Les regrets de David Hallyday sur sa relation distante avec ses deux demi-sœurs Jade et Joy : "Je ne les ai pas beaucoup vues"

Il n'a pas le moindre mot pour Laeticia Hallyday, son nom n'est jamais cité. Dans son autobiographie Meilleur album (éd. Le Cherche-midi), que nous nous sommes procurée, David Hallyday revient sur son enfance auprès de son père Johnny Hallyday et sa mère Sylvie Vartan, son couple avec son ex-femme Estelle Lefébure, son amour pour ses filles Ilona et Emma et son fils Cameron… Mais rien sur ses rapports compliqués avec son ex-belle-mère, veuve depuis la mort du rockeur à l'âge de 74 ans en 2017. Le chanteur de 57 ans, demi-frère de Laura Smet, évoque tout de même sa relation distante avec Jade et Joy, ses deux demi-sœurs nées au Vietnam dans les années 2000. "Sont venues s’ajouter à ma famille Jade et Joy, adoptées par mon père et sa femme. Il les a adorées, montrant à leur égard une tendresse dont personne ne le pensait capable. Chacun sait que je ne les ai pas beaucoup vues, mais je voudrais qu’elles soient sûres de l’amour que je leur porte et qui n’est pas une affection de principe", a-t-il affirmé dans son ouvrage, dans lequel il est également question de sa relation avec Carla Bruni, rencontrée à l'époque du collège.

Outre leurs liens avec leur père Johnny Hallyday, David Hallyday, Jade et Joy partagent un autre point commun : comme leur grand frère durant ses jeunes années, les deux benjamines de la fratrie recomposée vivent à Los Angeles avec leur mère Laeticia Hallyday. Malgré les relations tendues de l'ex-mannequin avec ses anciens beaux-enfants, crispées par les conditions (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite