ELLE relooke : l'avant-après de Louisa qui a dompté ses cheveux bouclés avec une frange

·2 min de lecture

Cette semaine, trois lectrices de ELLE sont passées entre les mains expertes du coiffeur John Nollet. Avec une nouvelle coupe, elles ont redessiné leur visage, changé de style, mis en valeur leurs traits. Louisa, 22 ans, ne savait pas quoi faire de ses boucles. Découvrez sa transformation.

LOUISA_AVANT_031_OK1
LOUISA_AVANT_031_OK1

© Jean-François Robert

LOUISA ET SES CHEVEUX, AVANT

« Mes cheveux poussent vite, donc je n’ai jamais eu peur de les couper. Je les ai portés aussi bien courts que longs, mais, dans tous les cas, j’ai toujours eu du mal à maîtriser cette matière épaisse et mousseuse que nous partageons tous dans la famille – et dont aucun de nous ne sait vraiment quoi faire. Juste après le shampooing, les boucles sont bien définies, mais, dès le lendemain, elles deviennent plates à la racine et fouillies sur les longueurs. Ça donne quelque chose d’informe
qui manque de style. C’est dommage, car j’ai la sensation que ce volume naturel et ces ondulations pourraient être mieux mis en valeur par une bonne coupe. Ce serait à la fois plus joli et plus facile à vivre pour moi. »

LA TRANSFORMATION PAR JOHN NOLLET

« Louisa a une très belle nature de cheveux, avec beaucoup de masse et des ondulations naturelles. Pour optimiser ce potentiel, il faut absolument partir de la matière pour imaginer la coupe, sinon, au quotidien, Louisa sera toujours à la merci d’une goutte de pluie. Pour créer ce dégradé à la Kate Bush, j’ai coupé les grandes lignes sur cheveux mouillés, puis brushé la crinière pour mieux affiner l’architecture et les détails. Pour ôter de l’épaisseur, gommer le côté “carré” et redonner du volume en racines, j’ai beaucoup dégradé près de la tête et créé des mèches qui bougent...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles