Publicité

Voici le repas de Noël sans risque pour le cholestérol (de l’entrée au dessert)

Les repas de fêtes de fin d’année mettent à l’honneur des aliments plutôt néfastes en cas de cholestérol comme ceux riches en acides gras saturés : fromages‚ charcuteries‚ crème fraîche‚ foie gras‚ feuilletés... « Ces graisses ont tendance à faire augmenter le LDL-cholestérol‚ soit le mauvais cholestérol », informe Alexandra Retion‚ diététicienne-nutritionniste (Paris)*. Mieux vaut donc limiter leur consommation lors des repas festifs‚ même si cette nutritionniste rassure chaque année ses patients : trois ou quatre repas de fêtes ne vont pas gâcher tous vos efforts si tout au long de l’année vous respectez une alimentation anti-cholestérol : riche en fibres‚ privilégiant les apports graisses insaturées bonnes pour le cœur et limitant ceux en graisses saturées.

Repas de Noël : une entrée sans cholestérol

Evitez les feuilletés à l’apéritif. « Faits à partir de pâte brisée ou feuilletée‚ comme le gougères, ils sont riches en beurre donc en graisses saturées », indique Alexandra Retion. Servez plutôt des bâtonnets de crudités‚ des mini-verrines de soupe froide ou chaude‚ ou encore quelques fruits à coque (amandes‚ noix‚ pistaches‚ noix de cajou…) qui renferment de protéines‚ des fibres et des graisses anticholestérol. En entrée‚ on renonce au foie gras‚ très riche en graisses saturées. Les bonnes alternatives ? Les fruits de mer‚ riches en protéines et pauvres en matières grasses‚ (...)

Lire la suite sur Top Santé

Migraine : il existe des médicaments nettement plus efficaces que l'ibuprofène
Cet antiseptique présent dans toutes les salles-de-bains peut provoquer des allergies graves
Acouphènes : on aurait (enfin) trouvé la cause de ces bourdonnements d'oreille
Parler plusieurs langues : 4 bienfaits pour le cerveau
Ce qu'il se passe dans le corps si vous mangez des aliments gras quand vous êtes stressé