Publicité

"Le retour d'Adrien Quatennens porte un message : les féministes doivent se taire"

"Le retour d'Adrien Quatennens porte un message : les féministes doivent se taire" - Abaca
"Le retour d'Adrien Quatennens porte un message : les féministes doivent se taire" - Abaca

Adrien Quatennens, condamné pour violences conjugales, a fait un retour inattendu à l'Assemblée nationale ce 11 janvier. Un come-back qui n'a pas manqué de faire réagir les voix féministes.

Son retour se voulait discret : il a été fracassant. Condamné pour violences conjugales et exclu du groupe de La France insoumise pour une durée de 4 mois, le député du Nord Adrien Quatennens a fait son come-bak à l'Assemblée nationale ce mercredi 11 janvier. Siégeant au sein de la commission des affaires étrangères, sa réapparition n'a pas manqué de créer un tollé.

Protégé et défendu par de nombreux cadres de la FI tels que le nouveau coordinateur du parti Manuel Bompard ou encore son mentor Jean-Luc Mélenchon, Adrien Quatennens n'a pas ménagé ses efforts pour renverser la charge et se aire passer pour une victime d'un "lynchage médiatique". Sans jamais envisager de démissionner de son mandat de député.

Alors que le revoici sur les bancs de l'hémicycle, nous avons interrogé Mathilde Viot, cofondatrice de l'Observatoire des violences sexuelles en politique et figure de proue du mouvement #MeTooPolitique, sur cette polémique.

Terrafemina : Adrien Quatennens a fait son retour en catimini ce mercredi. Quelle est votre réaction ?

Mathilde Viot : Je pense que ce retour est très calculé. Pour avoir beaucoup pratiqué la France insoumise (en tant que conseillère spécialisée dans les affaires sociales et les droits des femmes à l'Assemblée nationale - Ndlr), je connais leurs méthodes. Et là, avec la réforme des retraites et la séquence sociale qui s'ouvre, c'est le moment parfait pour dire aux féministes de la mettre en...

Lire la suite


À lire aussi

C'est quoi cette "aide universelle d'urgence" pour les victimes de violences conjugales ?
"Je suis un peu grosse et on s'en fiche" : Selena Gomez envoie valser les grossophobes
5 conseils pour adopter le "loud quitting" au boulot (et faire bouger les choses)