Retrouvée dans un grenier, cette tunique Chanel vendue aux enchères pour un record mondial

© Imago/ABACAPRESS.COM

Le 7 octobre dernier, Maurice Auctions mettait aux enchères une tunique Chanel datant de 1922. Son prix de vente a atteint un record mondial.

En 1922, la broderie dite « russe » s’impose dans le dressing des françaises comme une vraie tendance. Coco Chanel décide alors d’abandonner le tweed noir et blanc, le temps d’une collection. Mais, à cette période, l’art de la broderie coûte cher. C’est donc son amie Maria Pavlovna, grande-duchesse de Russie, et créatrice de la société de broderies Kitmir, qui lui propose son aide. Ensemble, elles créent des vêtements aux goûts des tendances de l’époque. Si nous n’avions pas eu la chance de voir ces pièces auparavant, une tunique de la collection printemps 1922 a été retrouvée et mise aux enchères en octobre dernier.

À lire aussi : Saga : le style de Gabrielle Chanel

La tunique qui bat tous les records

Après un siècle, cette pièce unique a été retrouvée dans une boîte rangée dans le grenier d’un château à Grasse. Le modèle en question : une tunique signée Chanel de la collection printemps 1922, ample, en crêpe de soie noir, à manches longues, encolure carrée et agrémentée de broderies de soie rouge, jaune et verte, ainsi que de fils d’argent. Elle a été identifiée par le spécialiste de la mode londonienne Kerry Taylor Auctions. Elle a décidé de mettre le vêtement en vente avec Maurice Auction, maison parisienne de vente aux enchères spécialisée en art et luxe, le 7 octobre dernier. Avec un prix de départ à 10 000 euros, elle a finalement été vendue pour la somme de 130 000 euros, un prix qui bat le record...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi