Rhinoplastie médicale : comment se refaire le nez sans chirurgie ?

·1 min de lecture

La chirurgie n’est pas l’unique recours. Pour corriger les défauts du nez, il existe plusieurs alternatives.

Ils sont aquilins, épatés, busqués, grecs ou romains. Si selon Abraham Tamir le professeur israélien de l’université Ben Gourion University en Israël il existerait 14 grands types de nez, cette zone centrale du visage a tendance à concentrer les complexes physiques. Cachés sous les masques depuis des mois, paraissant plus gros sur les selfies, le nez est un motif fréquent de consultation chez les chirurgiens. Alors que les techniques de rhinoplasties médicales se sont perfectionnées depuis les premiers travaux sur la rhinoplastie moderne de Jacques Joseph au début du 20ème siècle, des alternatives proposant des techniques moins invasives se sont développées, aussi appelées rhinoplasties médicales. Quels types de nez sont concernés, comment se déroulent ces interventions ? On fait le point avec Dr Claude Levy, chirurgien esthétique. 

Dans quels cas se refaire le nez sans chirurgie ? 

Concrètement, la rhinoplastie médicale consiste à injecter un produit, l’Acide Hyaluronique, pour corriger les défauts du nez. « Historiquement, on a commencé par réaliser des rhinoplasties médicales en secondaire ou en tertiaire, c’est-à-dire suite à des rhinoplasties ratées. L’injection de produit venait corriger une rhinoplastie non satisfaisante. Progressivement, on s’est rendu compte qu’utiliser cette technique en première intention avait du sens. Il a fallu réaliser qu’en ajoutant un produit, on pouvait affiner un nez. »  Ici, pas de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles