Publicité

Que risque-t-on à mettre ses warning (feux de détresse) pour faire une course express ?

Dans certaines communes, il est parfois difficile de trouver une place pour se garer. Que ça soit une très grosse ville, une ville moyenne ou même un village, les difficultés de stationnement sont généralement très présentes. Il n'est pas rare de mettre plus de temps à trouver une place pour se garer que de récupérer son colis ou d'acheter sa baguette. Certains ont donc trouvé la parade : ils se garent sur la route, devant le commerce dans lequel ils veulent se rendre et mettent leurs warnings (feux de détresse). Mais attention, il faut respecter certaines règles sinon vous risquez de prendre une amende.

Il est absolument déconseillé de stationner sur une piste cyclable, un passage piéton ou encore sur le trottoir, entre autres, car c'est considéré comme du stationnement très gênant pour la circulation publique, selon le Code de la route. C'est aussi le cas sur les places réservées aux personnes en situation de handicap, sur les voies vertes mais aussi au droit des bouches d'incendie. En fait, le mauvais stationnement est divisé en 4 parties : abusif, gênant, très gênant et dangereux. "Tout arrêt ou stationnement très gênant pour la circulation publique prévu par le présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe", indique le site Légifrance, c'est-à-dire une amende forfaitaire de 135 €. Hélas, mettre ses feux de détresse ne changera pas le montant de l'amende, en revanche, cela pourra aider à informer les autres utilisateurs de la route. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite