Les rochers espions, les nouveaux jouets militaires de la Russie

·1 min de lecture
Capture d'écran des robots espions montrés par Zvezda TV, la chaîne d’information du ministère russe de la Défense.
Capture d'écran des robots espions montrés par Zvezda TV, la chaîne d’information du ministère russe de la Défense.

Des cailloux dotés de roulettes ? Il fallait y penser. La chaîne d?information du ministère russe de la Défense, Zvezda TV, a partagé des images d?un insoupçonnable dispositif de vidéosurveillance mobile. Celles-ci ont été relayées par Courrier international, mercredi 1er décembre. Ayant l?apparence de pierres, ces caméras de surveillance disposent d?une autonomie de 24 heures en veille et de 15 heures lorsqu?elles sont en fonctionnement. De petites roues se déploient sous chaque rocher pour faciliter leurs déplacements, en toute discrétion. Un bémol néanmoins, cette technologie militaire ne peut être actionnée que par un soldat positionné dans un rayon de 2 kilomètres.

Avec fierté, la télévision russe a indiqué qu?il « a fallu trois ans aux étudiants de l?Académie militaire d?aviation Zhukovsky-Gagarine et à leurs professeurs, dans la ville de Voronej dans le sud de la Russie, pour développer ce rocher espion ». Pour autant, le concept n?émanerait pas d?un esprit soviétique, comme The Times s?est fait un malin plaisir de le rappeler.

À LIRE AUSSIRussie : les bons, les méchants et Gazprom

Les galets de la terreur

En 2006, « la Russie avait accusé quatre diplomates britanniques à Moscou d?avoir utilisé un faux rocher contenant des équipements électroniques pour collecter et transmettre des informations fournies par un citoyen russe », s?est remémoré le journal anglais. Après son arrestation, un homme avait avoué travailler pour le compte des renseignements brit [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles