Publicité

Roséole ou varicelle : comment les différencier chez le bébé ?

Lorsque des éruptions cutanées surgissent chez les tout-petits, savoir identifier la maladie peut être compliqué pour les parents. Roséole et varicelle sont des maladies virales qui présentent des similitudes, mais qui se distinguent par des caractéristiques bien spécifiques qu’il faut savoir reconnaître afin d’apporter les meilleurs soins aux bébés. Forte fièvre, ou présence de cloques, découvrez les spécificités de ces deux maladies infantiles courantes.

La roséole est une maladie virale infantile. Aussi appelée « sixième maladie » ou « exanthème subit », elle apparaît le plus souvent avant l’âge de 2 ans. Cette maladie bénigne est causée par un virus de la famille des herpès. La contamination se fait par voie aérienne, c’est-à-dire qu’elle se transmet par la respiration, par la toux ou par éternuement. Le virus étant présent dans les voies respiratoires, elle peut également se transmettre par la salive, que ce soit par les mains ou par des objets que l’enfant a portés à sa bouche. La période d’incubation, c’est-à-dire la période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes, peut varier entre 5 et 15 jours. Puis l’apparition de symptômes est soudaine.

La roséole se déclare soudainement avec l’apparition d’une forte fièvre (entre 39 et 40 °C). Celle-ci peut durer entre 4 et 5 jours sans qu’aucun autre symptôme n’apparaisse et est généralement bien tolérée. Après l’épisode de fièvre, une éruption cutanée fait son apparition, principalement présente sur le buste (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite