Publicité

Rosiers : l’erreur (que l’on fait tous) en hiver stoppe net leur floraison au printemps

Trop souvent, nous avons tendance à associer les périodes de plantations et de semis avec le début de l’automne et le printemps. Certes, ce sont deux moments charnières et propices à la mise en terre d’une grande majorité de plantes, mais ce n’est pas l’unique moment ! Les rosiers, eux, doivent être plantés bien avant : dès janvier, ou début février au plus tard. En effet, si vous attendez le retour des beaux jours, vos rosiers vont s’étioler et risquent de ne produire aucune fleur les mois prochains.

Rosiers : l’erreur que l’on fait tous en janvier

Pourquoi faut-il les planter à ce moment particulier ? Car cela leur laisse le temps de s’enraciner profondément, et par conséquent, plus durablement dans le sol avant de passer en phase active de croissance, où leur énergie sera entièrement dédiée aux nouvelles pousses. En ayant mieux développé leur système racinaire, vos rosiers pourront mieux se nourrir, aller chercher plus de nutriments, et, par conséquent, être en meilleure santé et produire des roses éblouissantes !

Rosiers : les bonnes pratiques pour les planter

Pour planter vos beaux rosiers, privilégiez une zone très ensoleillée (minimum 6 heures de soleil direct par jour !), à laquelle vous n’avez encore jamais mis de rosiers : replanter, chaque année, les mêmes plantes aux mêmes endroits entraîne fatalement une accumulation de...Lire la suite sur Mon Jardin & ma maison