Publicité

Rosiers : voici le PIRE engrais en février (vous risquez une floraison nulle au printemps)

Pour favoriser une floraison abondante au printemps, l'apport d'un engrais bien équilibré est crucial pour les rosiers. Les rosiers sont gourmands en nutriments et répondent bien à une fertilisation adaptée, qui soutient à la fois leur croissance vigoureuse et leur floraison. Mais attention : tous les engrais ne sont pas adaptés et certains peuvent être extrêmement nocifs pour vos pauvres rosiers !

Rosiers : faut-il enrichir la terre en février ?

En hiver, il est peu recommandé d’ajouter de l’engrais aux rosiers, car ils absorbent moins bien les nutriments du sol durant leur période de dormance. En février, cependant, les prémices du printemps se font sentir et, si le climat est doux, il est possible de commencer à amender le sol, petit à petit. Attendez toujours la fin des gelées et, dès que vous observez les premiers signes de croissance, comme l’apparition de nouvelles feuilles, appliquez un peu d’engrais. Par la suite, il faudra fertiliser la terre tous les 4 à 6 semaines jusqu’à la fin de l’été.

Le meilleur engrais pour un rosier fleuri au printemps

Pour les rosiers, il est recommandé de respecter une formulation dite « N-P-K ». Cela veut dire un engrais équilibré en azote (N), phosphore (P), et potassium (K). Le phosphore est particulièrement important pour encourager une bonne floraison. Une formulation typique recommandée pourrait être de 5-10-5 ou 4-12-4, où le phosphore (P) est plus élevé...Lire la suite sur Mon Jardin & ma maison