Publicité

Que sait-on de la mort présumée d’Evgueni Prigojine, le patron du Groupe Wagner ?

Moscou a annoncé la mort du leader du groupe paramilitaire Wagner dans un crash d’avion privé, mercredi 23 août, dans la région de Tver, en Russie. De nombreuses interrogations entourent cette présumée mort. ELLE fait le point.

Deux mois après sa mutinerie avortée, le patron des milices Wagner Evgueni Prigojine aurait péri dans un crash d’avion dans la région de Tver, à environ 180 kilomètres au nord-ouest de Moscou. Aucun des dix passagers n’a survécu, selon les autorités russes.

Que s’est-il passé ?

L’avion privé Embraer Legacy a décollé de Moscou en direction de Saint-Pétersbourg. L’engin a parcouru environ 180 kilomètres avant que le signal ADS-B, un système de géolocalisation utilisé par le contrôle du trafic aérien, ne disparaisse. Le jet se trouvait alors à 8 000 mètres, proche de son altitude de croisière. Il s’est ensuite écrasé près du village de Kujenkino, au nord-ouest de Moscou, selon le ministère russe des Situations d’urgence.

Plusieurs vidéos, dont l’authenticité reste à confirmer, ont été diffusées sur les réseaux sociaux et sur des chaînes Telegram étroitement liées au groupe paramilitaire. Elles montrent un avion en feu tombant du ciel, ou encore des débris en feu dans un champ.

Les circonstances de cet accident ne sont pour le moment pas connues. Mais, selon Xavier Tytelman, ancien aviateur militaire et spécialiste aéronautique Air et Cosmos, des missiles anti-aériens pourraient être à l’origine du crash de l’avion. « Sur une image, on a un panache de fumée qui vient de l’extérieur avec deux couleurs. Une couleur blanche, qui correspond à la propulsion d’un missile, et un panache gris qui correspond à...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi