Publicité

Les salariés de plus de 45 ans souffrent d’un manque de reconnaissance au travail

Les plus de 45 ans ne bénéficient pas d’une reconnaissance suffisante au travail, selon une étude menée sur 10 000 salariés de cette tranche d’âge.

En forme et davantage disponibles, les personnes de plus de 45 ans souffrent d’un manque de reconnaissance au travail et regrettent de ne pas être assez sollicitées par leur entreprise, selon une étude menée auprès de plus de 10 000 salariés de 45 ans et plus par le cabinet Alternego, relayée par Franceinfo ce lundi 15 mai.

Lire aussi >> Comment les marchés de l'emploi et de l'amour invisibilisent les femmes de plus de 50 ans

En détail, l’étude met en lumière la santé et l’énergie au travail. Les seniors ne sont que 17 % à reconnaître qu’ils ont moins d’énergie qu’avant à consacrer à leur travail. Idem pour la concentration : ils ne sont que 19 % à avouer être moins concentrés à leurs tâches. Seuls 24 %, reconnaissent qu’ils font de leur travail une priorité moins importante qu’avant.

Victimes de discriminations

Au contraire, assurent-ils, l’âge leur confère des avantages qu’ils n’avaient pas auparavant : 40 % des plus de 45 ans déclarent avoir désormais moins de contraintes personnelles.

Selon Patrick Scharnitzky, docteur en psychologie sociale, qui a dirigé cette étude, il y a un « décalage très fort entre leur énergie, leur envie, leur concentration, leurs moindres contraintes, et ce que leur proposent les entreprises » qui, toujours selon ce chercheur, sont touchées par le « jeunisme » des sociétés.

Certains s’estiment même victimes de discriminations : un quart d’entre eux disent faire l’objet de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi