« Salaud de meurtrier », les familles face à l’auteur de la tuerie de Parkland, condamné à perpétuité

© AMY BETH BENNETTPOOLAFP

Nikolas Cruz, l’auteur du massacre dans un lycée de Floride en 2018 a été formellement condamné mercredi à la prison à vie par un tribunal où il a été confronté verbalement à des parents en colère.

Les familles de victimes, en pleurs, se tenaient par la main au moment où la juge Elizabeth Scherer énonçait les 17 condamnations pour meurtre, déclarant après le nom de chaque victime : « la cour impose une condamnation à perpétuité obligatoire sans possibilité de libération conditionnelle. »

Le 14 février 2018, Nikolas Cruz, alors âgé de 17 ans, avait semé l'effroi en ouvrant le feu dans le lycée Marjory Stoneman Douglas, dont il avait été exclu un an plus tôt. En moins de dix minutes, il avait abattu 14 élèves et trois adultes, et blessé 17 autres personnes. En octobre 2021, il avait plaidé coupable de meurtres et tentatives de meurtre.

Lire aussi >> Fusillade d’Uvalde : sur le port d’armes, « un immobilisme législatif aussi consternant qu'inévitable »

Nikolas Cruz, 24 ans aujourd’hui, a échappé à la peine capitale le mois dernier, les jurés ne s'étant pas prononcés unanimement en faveur de cette condamnation pour 17 meurtres commis au fusil semi-automatique dans son ancien lycée de Parkland, au nord de Miami. Une décision qui avait choqué et fait bondir plusieurs proches de victimes à l’époque.

Durant les deux jours d'audience qui se sont achevés mercredi 2 novembre par le prononcé de la peine, des parents ont été autorisés à exprimer leur chagrin et leur colère en s'adressant directement à l'accusé, ce qu'ils n'avaient pas eu le droit de faire lors du procès.

« Brûler en enfer »

« Mon espoir (...) est que...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi