Sandrine Graneau, quadri-amputée après un choc toxique : "Vous avez 36 ans et là on vous dit : "On coupe tout""

Sandrine Graneau a alors 36 ans et 3 enfants lorsque le 10 avril 2019, sa vie bascule complètement. Elle est victime du syndrome du choc toxique menstruel après l’utilisation d’une cup. L’ancienne infirmière est transportée d’urgence à l’hôpital et placée en réanimation. Elle s’en sortira avec l’amputation de ses jambes et de ses doigts. Une épreuve terrible qu’elle raconte dans un livre "Choc Toxique. Faut-il avoir peur des protections hygiéniques ?" publié chez Flammarion et cosigné avec la journaliste Claudine Colozzi.

En 2020, cette infection rare a concerné la vie de 20 femmes en France. Des chiffres qui sont peut-être sous-estimés car dans l’Hexagone, les médecins ne sont pas tenus de notifier les cas de choc toxique. Avec force et courage, Sandrine Graneau évoque son histoire douloureuse dans le but d'alerter les femmes sur ce danger et de mieux se renseigner sur les compositions de leurs protections hygiéniques intravaginales.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles