Publicité

Du sang cultivé en laboratoire est transfusé à des patients pour la première fois !

Et si les poches de sang - rare ou moins rare - ne venaient plus à manquer ? C'est l'espoir que suscitent de récents travaux menés à l'université de Cambridge (Royaume-Uni). Dans le cadre d'un essai clinique, deux volontaires ont bénéficié d'une transfusion révolutionnaire à base de globules rouges cultivés en laboratoire.

Comment les chercheurs ont-ils fabriqué ce sang artificiel ?

Les chercheurs ont commencé par extraire les cellules souches d'un don de sang classique. Ils les ont ensuite cultivées en laboratoire pour les transformer en globules rouges. Le processus a pris près de trois semaines : un demi-million de cellules souches ont ainsi donné 50 milliards de globules rouges. Ceux-ci ont finalement été filtrés pour obtenir environ 15 milliards de globules rouges prêts à être transplantés, a expliqué Ashley Toye, directrice du projet et professeure de biologie cellulaire à l'Université de Bristol, à nos confrères de la BBC (source 1).

L'objectif de ces premiers travaux était d'étudier la manière dont ces globules rouges artificiels se comportaient dans le corps humain, et surtout, d'évaluer leur durée de vie par rapport aux perfusions de globules rouges standard du même donneur. Et le moins que l'on puisse dire est que les résultats sont encourageants. "Cet essai stimulant et passionnant est un énorme tremplin pour la fabrication de sang à partir de cellules souches", a indiqué Ashley Toye...

Lire la suite