Publicité

Santé hépatique : consommer ce type de boissons en grande quantité peut avoir un impact sur le foie

C'est une maladie du foie qui touche près de 30% de la population mondiale : la maladie hépatique stéatosique associée à un dysfonctionnement métabolique, connue sous l'acronyme MASLD. Jusqu'en juin dernier, on la connaissait sous l'acronyme NAFLD pour stéatose hépatique non alcoolique ou maladie du foie gras non alcoolique. Elle se caractérise par une accumulation de graisse dans le foie. Elle est le plus souvent diagnostiquée chez des patients âgés entre 40 ans et 60 ans, même si on la retrouve dans toutes les classes d’âges, et les patients souffrant d’obésité, de diabète de type 2, de dyslipidémie (un niveau de cholestérol et/ou triglycérides élevés), ou encore de syndrome métabolique.

Des chercheurs se sont penchés sur les effets de la consommation de sodas “sans sucre” et “light” sur cette maladie. Selon les résultats des spécialistes, une consommation accrue de ce type de boisson augmenterait le risque de MASLD. Leurs résultats sont publiés dans la revue BMC Public Health.

Pour en arriver à ces résultats, les chercheurs se sont basés sur un panel de 2.378 participants inscrits à différentes enquêtes nationales, menées aux États-Unis, sur la santé et la nutrition, baptisées (NHANES). Elles étaient menées entre 2003 et 2006. La MASLD était repérée grâce au Fatty Liver Index (FLI), un outil non invasif pour prédire la présence ou non de la stéatose (accumulation anormale de graisse) chez les patients à risque. Les chercheurs ont relevé la fréquence de la consommation de sodas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite