Publicité

Santé mentale : ce mode de transport pourrait réduire le recours aux antidépresseurs, d’après cette étude

Vous avez le moral en berne ? Différents facteurs peuvent l’expliquer. Dans certains cas, cela peut être lié à la saison : on parle alors de trouble affectif saisonnier (TAS), que l’on connaît aussi sous le nom de dépression saisonnière. Cela peut aussi être en lien avec le jour de la semaine, certaines personnes ayant ce que l'on appelle le blues du dimanche soir. Mais si cet état s’installe dans le temps, il peut s’agir d’une dépression, “une maladie psychique fréquente qui par ses troubles de l'humeur, perturbe fortement la vie quotidienne”, comme le souligne l’Assurance maladie. Des chercheurs se sont également interrogés sur la place des trajets du quotidien et leur rôle sur la santé mentale.

En décembre dernier, des chercheurs de l'hôpital universitaire d’Inha en Corée du Sud, estimaient que plus d'une heure de trajet renforcerait les risques de dépression. Plus récemment, des chercheurs de l’université d’Édimbourg, en Écosse, ont noté que les personnes qui se rendent au travail à vélo sont moins susceptibles de se voir prescrire des médicaments pour traiter l'anxiété ou la dépression par rapport aux autres modes de transport. Leurs résultats sont publiés dans l'International Journal of Epidemiology.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs se sont basés sur un panel de 378.253 personnes âgées de 16 à 74 ans vivant et travaillant dans les zones municipales d'Édimbourg et de Glasgow, en Écosse. Des informations sur le mode de transport pour aller au travail et la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite