Publicité

Santé mentale : pourquoi le pardon contribue au bonheur

Pardonner celles et ceux qui nous ont fait du mal, diminuerait les symptômes d’anxiété et de dépression, selon le psychologue clinicien américain Everett Worthington.

Accorder son pardon à une personne qui nous a profondément blessé·e n’est pas toujours évident. Pourtant, le pardon améliorerait la santé mentale. C’est ce que révèle une nouvelle étude réalisée auprès de 4 598 participants à Hong Kong, en Indonésie, en Ukraine, en Chine et en Afrique du Sud.

« Il y a beaucoup d’avantages à pardonner », assure Everett Worthington, psychologue clinicien, professeur émérite au sein de la Virginia Commonwealth University, et co-auteur de cette enquête, interrogé par le média « CNBC Make It ». Pour cause, le fait de pardonner permettrait de « réduire la rumination », cette tendance à ressasser les mêmes pensées, en boucle dans notre tête, particulièrement nocive pour notre bien-être.

Lire aussi >> Santé mentale : cet aliment adoré des Français augmenterait les risques de dépression et d’anxiété

Pardonner réduit le stress

Pour mener à bien cette expérience, présentée à l’université Harvard lors d’une conférence interdisciplinaire sur le pardon, organisée du 20 au 22 avril derniers, la moitié des participants a mis en application plusieurs exercices proposés par la méthode « REACH », qui enseigne le pardon. Résultat, au bout de deux semaines, ils se sont sentis bien plus apaisés que le groupe témoin, avec une diminution des symptômes de dépression et d’anxiété.

Le fait de pardonner « aide littéralement à guérir, [même] physiologiquement avec des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi