Publicité

Sarah Ferguson remercie ses fans pour leur soutien après le diagnostic d'un cancer de la peau

La nouvelle du cancer de la peau de Sarah Ferguson a inquiété.

En effet, la duchesse d’York se remet à peine d’une mastectomie après la détection précoce d’un cancer du sein, il y a quelques mois. Le communiqué, diffusé dimanche 20 janvier par son service de presse, se voulait rassurant sur son état d’esprit. Mais la mère des princesses Beatrice et Eugenie a pris le parti de donner elle-même de ses nouvelles.

Visiblement, Sarah Ferguson avait décidé de se mettre au vert pour digérer l’éprouvant diagnostic et « récupérer ». Son choix s’est porté sur ce que certains qualifient comme le « spa le plus luxueux du monde », le MAYRLIFE Medical Health Resort, situé en Autriche. Fréquenté par des stars comme Naomie Campbell, ce spa s’attache particulièrement à l’alimentation et à la façon de manger.

Ce lundi, la duchesse d’York a posté sur Instagram une photo d'elle accoudée sur la barrière d'un pont surplombant une rivière bucolique, près de l'établissement. Dans la légende, elle a remercié ses fans, sa famille et le personnel du spa de l'avoir soutenue pendant cette période difficile.

A 64 ans, Sarah Ferguson reconnaît qu’apprendre la découverte de ce nouveau cancer l’a choquée, mais sans ébranler son moral.

« Naturellement, un autre diagnostic de cancer a été un choc, mais je suis de bonne humeur et reconnaissante pour les nombreux messages d'amour et de soutien », a-t-elle écrit.

L’ex-femme du prince Andrew a tenu à remercier les « équipes médicales » qui l’ont « soutenue lors de ces deux expériences avec le cancer »

A propos de la clinique MAYRLIFE, où elle a effectué sa convalescence avant de rentrer chez elle, Fergie souligne qu’elle « s'est occupée de moi en douceur ces dernières semaines, me laissant le temps de récupérer ». « Je me repose maintenant avec ma famille à la maison, me sentant privilégiée de bénéficier de leur amour et de leur soutien », a-t-elle conclu.

Le cancer de la peau de Sarah Ferguson a été diagnostiqué alors que son dermatologue procédait à des analyses de certains de ses grains de beauté avant sa chirurgie reconstructive post ablation de son sein. L’un deux s’est révélé cancéreux. La duchesse a rendu hommage « à la grande vigilance de mon dermatologue », grâce à qui « le mélanome a pu être détecté à temps ».

Cette information n’est pas anodine : en effet, plus le mélanome est repéré et traité tôt, plus importantes sont les chances de guérison.

Le message du service de presse de Sarah Ferguson avait d’ailleurs indiqué que la duchesse espérait que son expérience encourage le public à se faire dépister régulièrement.