Publicité

Test du regard : en quoi consiste cet examen pour diagnostiquer la schizophrénie ?

La schizophrénie est une maladie psychiatrique qui touche environ 0,7 à 1% de la population mondiale et environ 600 000 personnes en France. Aujourd’hui, lorsque la prise en charge est adaptée (soit la combinaison d’un traitement médicamenteux et psychosocial), une rémission totale est possible chez un tiers des patients.

Afin de bénéficier d’une prise en charge adaptée, le diagnostic doit néanmoins être effectué le plus rapidement possible. D’où l’importance de repérer les signes caractéristiques de la maladie, et notamment le mouvement altéré des yeux. Depuis 10 ans, des études successives ont réussi à mieux discerner ces modifications des mouvements oculaires, montrant ainsi qu’elles pouvaient contribuer à poser le diagnostic de la schizophrénie. On fait le point sur ces différentes recherches.

Une première étude publiée en mai 2012 dans la revue Biological Psychiatry a permis de montrer, avec une précision de 98,3 %, que les différences de mouvements des yeux chez les personnes affectées par la schizophrénie sont suffisamment importantes pour être utilisées comme biomarqueurs de la maladie. Cette première conclusion a d'ailleurs été élargie en 2017 par une autre étude, publiée dans Progress in Neuro-Psychopharmacology and Biological Psychiatry. En effet, les chercheurs de cette étude se sont appuyés sur les modifications de la structure de la rétine.

La rétine est une couche de tissu photosensible située à l’arrière de l’œil. Elle est systématiquement plus fine et les petites (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite