Se retrouver pour boire une pinte au pub « ne permet pas aux hommes de parler de leurs sentiments », d’après un expert

Les hommes auraient du mal à parler de leur sentiment lorsqu’ils « tissent des liens » avec leurs amis autour d'une pinte. [Photo: Getty]

Les attentes associées à une rencontre autour d’une pinte pourraient empêcher les hommes de parler de leurs sentiments, d’après un expert.

Dr Earim Chaudry, directeur médical de Manual, confie que les hommes qui « tissent des liens » au pub ont des conversations moins profondes que les femmes qui bavardent autour d'un café.

Passer à côté de conversations « de soutien » pourrait être une source de solitude chez les hommes, ajoute-t-il.

D'après les statistiques, les femmes sont davantage isolées, mais les hommes seraient « plus réticents à l’idée de parler de sentiments indésirables ».

« Les hommes ne sont pas habitués à aller prendre un café », confie le Dr Chaudry à Yahoo UK.

« Les hommes vont boire une pinte, au pub. La qualité des interactions n’est donc pas forcément la même que chez les femmes ».

« Les hommes ont tendance à être compétitifs, surtout lorsqu'il s'agit d'alcool. Ils ne peuvent donc pas offrir la même qualité de soutien que les femmes dans ces conditions ».

« Les discussions tournent autour du sport ou de la télévision. Les sujets parfois sensibles du travail et de la vie personnelle ne sont pas évoqués ».

Ceux qui osent parler de leurs sentiments pourraient être déçus par la réaction de leurs amis.

« Les hommes ne disposent pas d'un espace sûr où exprimer leurs préoccupations », a déclaré le Dr Chaudry.

« C'est très, très difficile pour les hommes de parler ouvertement de leurs sentiments devant d’autres hommes. Ils risquent de subir des moqueries et d’être invités à ‘se comporter comme un homme’ ».

Mais la situation pourrait évoluer, car de plus en plus d'hommes parlent de leur santé mentale.

Le prince William a travaillé avec la Fédération anglaise de football plus tôt cette année afin d’encourager les fans du sport à parler de leurs problèmes.

L’idée est bonne, mais pourrait envoyer des messages contradictoires, d’après le Dr Chaudry.

« Les hommes sont élevés d’une certaine manière, mais sont actuellement pris au milieu d’une tendance qui les invite à agir différemment et à ne pas jouer les Action Man ou 007 », confie-t-il.

« C’est un message potentiellement déroutant pour les hommes ».

« On leur dit d'être le sexe dominant et puissant, mais on les invite également à adoucir certains de ces traits ».

Comment aider une personne qui souffre de solitude

La solitude est un problème grave associée à la dépression, aux maladies cardiaques et même à un décès prématuré.

Parler ouvertement de ses problèmes est la première étape pour la surmonter.

« Discuter permet de déstigmatiser la situation », a confié Dr Chaundry à Yahoo UK.

« En nous attaquant au problème, nous pouvons ouvrir le dialogue et éventuellement aider les hommes à identifier les actions à prendre chaque jour pour vaincre ces sentiments de solitude ».

Une fois le problème identifié, il peut être utile d'évaluer si vos amis sont capables de vous soutenir comme il faut.

« Il est essentiel de prendre un moment pour déterminer si les relations que vous avez vous permettent de parler des sujets qui vous intéressent et de ce qui se passe vraiment dans votre vie », confie Dr Diana Gall de Doctor4U à Yahoo UK.

Ensuite, « lancez-vous » en participant à des événements sociaux.

« Essayez de rejoindre un club, d'assister à un événement, de participer à un sport d'équipe ; c’est une excellente manière de se rapprocher des autres », a déclaré le Dr Chaundry.

Les petits gestes peuvent être particulièrement efficaces quand il s'agit d'aider les personnes potentiellement en difficulté.

« Parlez de de la pluie et du beau temps, offrez une tasse de thé à quelqu'un dans votre rue, discutez un peu en attendant le bus », a déclaré le Dr Kalpa Kharicha, responsable de la politique d'innovation et de la recherche pour Campaign to End Loneliness.

« Cela montre que vous êtes ouvert. Écouter et parler peut avoir un impact de taille », a-t-elle confié à Yahoo UK.

Nous sommes nombreux à être collés sur nos téléphones, mais Dr Kharicha souligne l'importance de se retrouver en personne.

« Cela ne devrait jamais remplacer le contact humain », a-t-elle dit. « Nous sommes des êtres sociaux ».

« Ne passez pas trop de temps sur vos gadgets, car vous pourriez finir par ne plus savoir communiquer dans le monde réel ».

Le Dr Kharicha ajoute que les téléphones peuvent cependant aider les gens à tisser des liens.

« Internet permet de rester en contact et de partager des intérêts grâce aux communautés en ligne », a-t-elle dit.

« Il peut s'agir d'un petit ‘plus’, mais il ne devrait pas remplacer l'interaction humaine ».

Alexandra Thompson