Secrets d’initié : comment préparer du thé à la menthe comme au Maroc ?

Camélia Sarnefors
·2 min de lecture

Symbole d’hospitalité et de partage, le thé à la menthe marocain est un emblème incontournable du royaume, tant au niveau culinaire que culturel. Ce dernier est bu à toute heure de la journée, avec une préférence en fin de repas. Une habitude dont beaucoup ne peuvent se passer. Présentation et recette.

« C’est ma sœur Nadia qui m’a appris à le préparer quand je n’étais encore qu’une enfant », nous confie Wafae en brandissant sa théière de haut en bas en parfait alignement avec les verres. « Elle a habité à Zagora pendant dix ans. Là-bas, dans le sud, ils font le thé d’une façon différente », ajoute-t-elle, sans même lever les yeux de la table encore encombrée de nos assiettes à peine terminées. En cette période de ramadan, on pourrait presque entendre le bruit du liquide brûlant qui s’écoule des théières aux quatre coins du pays, annonçant la fin du ftour, premier repas de la journée.

À lire aussi >>> Technique et recette : tout savoir sur les msemen

Wafae Jiaidi, 44 ans, est mère au foyer. Elle a emménagé à Marrakech à l’âge de 16 ans, et a appris à cuisiner avec sa mère. Sa fille, Sarah Aarab, est à l’origine de la marque de produits alimentaires végétaux, Made.Marrakech, dont les adeptes se multiplient de jour en jour. Plus qu’une simple boisson, le thé à la menthe est un rituel essentiel aux Marocains, qui les accompagne tout au long de la journée. « Chez moi, quand on reçoit des invités, le thé est obligatoire. On le sert avec des gâteaux marocains par exemple, ou même seul. Pendant les fêtes traditionnelles aussi. En médina, tout le monde boit un thé après chaque repas », explique Wafae. En effet, il suffit de faire un tour aux alentours de 14h dans la vieille cité, pour s’en rendre compte....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi