Selena Gomez bipolaire : comment son diagnostic l’a aidée à se libérer

·1 min de lecture

En 2018, Selena Gomez découvrait qu’elle était atteinte de troubles bipolaires. Un diagnostic aussi lourd que libérateur pour la jeune femme. 

La santé mentale est un sujet primordial pour Selena Gomez, qui s’inspire tous les jours de son propre combat pour aider les autres. Concerts caritatifs, ligne de cosmétiques engagée : la chanteuse multiplie les initiatives. Mais à l’origine de cet engagement réside sa propre expérience, sur laquelle elle a pu mettre un mot en 2018. Il y a trois ans, elle découvre qu’elle souffre de troubles bipolaires après des années de souffrance psychologique. Elle en parlait déjà l’an dernier au micro de Miley Cyrus. « Récemment, je suis allée dans l'un des meilleurs hôpitaux psychiatriques d'Amérique – l'hôpital McLean – et j’en ai parlé, après des années à traverser beaucoup de choses différentes, j'ai réalisé que j'étais bipolaire », confiait-elle. Un diagnostic sur lequel elle est revenue dans un entretien pour l’édition américaine de « ELLE ». 

Lire aussi : Troubles bipolaires et amour : « Le maître mot, c’est la stabilisation »

Une vie semée d’obstacles

En couverture du « ELLE », Selena Gomez est ultra-glamour en Marilyn Monroe moderne. Mais derrière les apparences se cachent des blessures plus profondes, comme les différents problèmes de santé qu’elle a dû surmonter ces dernières années. La protégée de Disney a traversé de nombreuses épreuves. « Mon lupus, ma greffe de rein, la chimiothérapie, avoir une maladie mentale, traverser des chagrins d'amour très publics - ce sont des choses qui auraient dû...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles