Dans les selles de bébés, on trouve 10 fois plus de micro plastiques que chez les adultes

·1 min de lecture

Des chercheurs ont examiné des selles de bébés et y ont trouvé dix fois plus de micro plastiques que chez les adultes. Les résultats de cette étude, qui s’inquiète pour le système endocrinien des bébés, ont été publiés dans la revue ACS Publications, Environmental, Science and Technology Letters le 22 septembre.

Le problème avec les micro plastiques, c’est qu’ils ne se contentent pas d’être présents dans ce que le corps des bébés (et d’autres mammifères) rejettent, à savoir les selles. Ils parviennent aussi à pénétrer les organes au fil de la digestion, via un mécanisme que l’on appelle la translocation intestinale. Leur présence vient interférer avec le fonctionnement du système hormonal. On les appelle des perturbateurs endocriniens.

Les micro plastiques sont partout autour des bébés

Les scientifiques de l’American Chelical Society ont étudié les selles de trois nourrissons, six bébés d’un an et de 10 adultes. Ils se sont intéressés à deux types de perturbateurs endocriniens : le PET, ou polytéréphtalate d’éthylène et au polycarbonate. Ils ont effectué des relevés au niveau des selles et ont pu constater de forts écarts. Chez les adultes, le PET était en moyenne de 5 800, le polycarbonate à 200. Chez les enfants en bas âge étudiés, le PET montait à 83 000 et le polycarbonate à 860.

L’étude précise cependant que les nouveaux-nés ont moins de concentration de ces perturbateurs, mais en possèdent quand même (...)

Lire la suite sur Topsante.com

9 choses à savoir sur l'intolérance au lactose
Burn out : être attentif aux signes avant d'atteindre le point de rupture
DIRECT Covid-19 en France ce 27 septembre : chiffres, annonces
Saviez vous que votre smartphone dégage plus de gaz à effet de serre que l'avion ?
Qu’est ce que le syndrome de la Havane qui touche des employés de la CIA ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles