« Je me sentais effrayée » : Kate Moss revient sur son shooting traumatisant avec Mark Wahlberg

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
©Guerin Charles/ABACA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le mannequin Kate Moss s’est confié sur un shooting marquant de sa carrière.

Après avoir révélé pourquoi elle est intervenue au cœur du procès en diffamation opposant son ex-compagnon Johnny Depp à Amber Heard, Kate Moss continue ses confidences. Habituellement très discrète et loin des interviews, elle s’est confiée à la radio « Desert Island », diffusée par la BBC.

Devenue mannequin alors qu’elle était encore au collège, Kate Moss n’a pas vécu que de belles expériences dans son métier. À 15 ans, alors qu’elle devait poser pour une marque de sous-vêtements, un photographe dont l’identité n’a pas été dévoilée lui ordonne de se mettre complètement nue : « J’ai pris mes affaires et je me suis enfuie. J’étais en larmes », se souvient l’ancienne compagne de Pete Doherty.

Mais un des événements les plus traumatisants de sa carrière de plus de deux décennies remonte à la campagne qui l’a révélée au monde entier. En 1992, le jeune mannequin d’à peine 16 ans pose aux côtés de Mark Wahlberg pour Calvin Klein. Si la campagne reste une de ses plus grandes réussites et propulse les deux jeunes au rang de stars internationales, Kate Moss n’en garde « pas de très bons souvenirs », explique-t-elle à Lauren Laverne, sur la radio « Desert Island ».

« Tout tournait autour de lui »

Topless aux côtés d’un Mark Wahlberg torse nu, l’adolescente n’a pas aimé travailler avec l’acteur américain : « Il était très macho, tout tournait autour de lui. » Dans une interview à « Vanity...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

VIDÉO - La Minute de Kate Moss

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles