Publicité

Sexe : si vous êtes sensible aux caresses, c'est sûrement lié à vos neurones selon une étude

Une simple caresse peut rapidement éveiller chez vous un désir sexuel ? Vos neurones tactiles n'y sont pas étrangers. Depuis plusieurs années, les scientifiques savent que nous disposons tous de neurones qui rendent les étreintes physiques satisfaisantes, apportant même leur lot de dopamine au cerveau. Et si cela est valable pour tous les rapports sociaux, des chercheur·ses ont découvert que certains de nos neurones étaient directement liés au désir sexuel, et ce, grâce à des circuits neuronaux présents sous la peau et particulièrement réceptifs aux caresses.

Pour mener cette étude, des chercheur·ses de l'université de Pennsylvanie ont utilisé la technique de l'optogénétique, qui, comme le précise l'Inserm, "consiste à introduire dans une cellule un gène qui code pour une protéine photosensible, laquelle va s’activer lorsqu’on l’éclaire avec une lumière spécifique". Cette technique a permis d'activer de manière ciblée les cellules MrgprB4 chez des souris, à travers la peau de leur dos. "Nous avons vu que les animaux abaissaient leur dos et adoptaient une posture de dorsiflexion", note ainsi le Dr Léa J. Elias dans une étude publiée sur le portail scientifique Cell. Ainsi, la stimulation des cellules Mrgprb4 a généré chez les souris femelles une courbe en lordose, un comportement sexuel chez les mammifères qui invite à l'accouplement.

L'étude précise par ailleurs qu'en l'absence de neurones de la lignée MrgprB4, les souris femelles n'étaient pas aussi réceptives aux caresses, ni (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"Le sexe ne se limite pas au sexe" : l'actrice Gillian Anderson appelle les femmes à écrire sur leurs fantasmes
Sexe : c'est quoi le papillon de Vénus, cette position qui vous fera atteindre l'orgasme à coup sûr ?
Vous ne faites pas l'amour tous les jours ? C'est bien normal et vous n'êtes pas seul !
Jouissance mammaire : avoir un orgasme par les seins est possible, on vous explique comment
Qu’est-ce que le "shallowing", cette technique de pénétration superficielle mais très jouissive ?