Publicité

Sexe : Emma Stone défend l'utilité des coordinateurs d'intimité sur "Pauvres créatures"

Sexe : Emma Stone défend l'utilité des coordinateurs d'intimité sur
Sexe : Emma Stone défend l'utilité des coordinateurs d'intimité sur "Pauvres créatures" New York, NY - Emma Stone, co-star Mark Ruffalo, and director Yorgos Lanthimos grace the 'Poor Things' premiere at DGA Theater in New York City, bringing star power and style to the Red Carpet. Pictured: Emma Stone - BestImage, Backgrid USA / Bestimage

Dans "Pauvres créatures", la vraie sensation cinéma de cette rentrée, Emma Stone a tourné quelques scènes de nu et de sexe. L'occasion pour l'actrice de défendre l'utilité d'un métier trop incompris : celui de coordinateur d'intimité.

C'est quoi, un coordinateur, ou une coordinatrice d'intimité ? Simple : c'est un(e) chorégraphe qui a pour but de s'assurer que le tournage des scènes de sexe, pour le grand ou le petit écran, se déroulent bien. Consentement des acteurs, communication entre eux et l'équipe, confort nécessaire face aux caméras et aux techniciens... Pour éviter tout malaise et incompréhension.

Mais cette profession divise Hollywood. Certains, plus globalement les acteurs "vieux de la vieille", se contentent de la rejeter car ils n'en comprennent pas l'utilité. Michael Caine par exemple avait protesté au Daily Mail : "Vraiment ? C'est du sérieux ? Il n'y en avait pas à mon époque, vous tourniez les scènes d'amour et vous vous en sortiez sans que personne n'interfère. Tout a changé". D'autres cependant en vantent les vertus.

Par exemple ? Emma Stone. L'actrice a eu un Golden Globe pour Poor Things, alias Pauvres Créatures, une relecture irrévérencieuse et très prometteuse des contes de fées et du mythe de Frankenstein, version féministe. Oeuvre impertinente où l'on trouve notamment des scènes de nudité et de sexe. Sur lesquelles la star de La La Land est longuement revenue...

Dans les pages de Madame Figaro , Emma Stone a effectivement expliqué que travailler avec une coordinatrice d'intimité sur le tournage l'a clairement fait changer d'avis sur le sujet. On l'écoute !

"C'était nécessaire d'être nue !"

Coordinatrice...

Lire la suite


À lire aussi

Pourquoi l'hospitalisation de Kate Middleton inquiète autant ?
Alcool : les femmes pratiquent de plus en plus le "binge drinking", et c'est inquiétant
Pour l'ONU, agir contre l'inceste, c'est aussi écouter "d'urgence" les mères