Publicité

Sexe : les Français font de moins en moins l'amour... mais faut-il vraiment s'inquiéter ?

Sexe : les Français font de moins en moins l'amour... mais faut-il vraiment s'inquiéter ? - Adobe Stock
Sexe : les Français font de moins en moins l'amour... mais faut-il vraiment s'inquiéter ? - Adobe Stock

La "sex recession" : les Français font-ils moins l'amour ? C'est là la grande question d'une toute nouvelle étude Ifop... Qui répond par l'affirmative. Plus encore : la fréquence des rapports à deux n'a jamais été aussi faible en cinquante ans !

Le sexe, c'est démodé ? On s'interroge face aux toutes dernières données de l'observatoire LELO et de l'enquête Ifop spécialement dédiées à la sexualité des Français(es). 2000 sondés pour témoigner d'un phénomène détaillé, à explorer ici : la récession sexuelle. Oui oui. En gros, nous faisons moins l'amour qu'avant. Plus encore : la fréquence des rapports à deux n'a jamais été aussi faible dans l'Hexagone en cinquante ans !

C'est à dire ? Que la proportion de Français(es) ayant eu un rapport au cours des 12 derniers mois n'atteint que 76% en moyenne. C'est 15 points de moins qu'en 2006. Et le phénomène est générationnel : plus d'un quart des jeunes de 18 à 24 ans affirment n'avoir pas eu un seul rapport en un an.

C'est cinq fois plus qu'en 2006.

Tous ces chiffres impressionnent. Mais il faut les comprendre. Car ils ont beaucoup à nous raconter. Comment expliquer cette récession sexuelle ? De bien des manières en vérité. Et pas forcément les plus inquiétantes.

Entre révolutions amoureuses et routine

Pourquoi les Français font-ils de moins en moins crac crac ? On pense d'abord à une forme de routine. Par exemple, la moitié des hommes sondés de moins de 35 ans vivant en couple expliquent avoir déjà évité un rapport sexuel "pour regarder un série/films à la télévision". Pour "Netflix & chill", comme on dit !

Ou alors, pour privilégier la manette : 53% des hommes de moins de 35 ans vivant en couple ont effectivement...

Lire la suite


À lire aussi

Victime de violences sexuelles, Jeanne Mas veut qu'on "éduque les hommes"
C'est sûr, Sydney Sweeney sera la future reine des comédies romantiques
"On fait des plus sensibles des proies !" : Mathilda May soutient Judith Godrèche et tacle le patriarcat