Sexualité et parentalité : 5 chiffres qui prouvent que l’arrivée d’un enfant peut peser lourd sur la vie érotique

iStock

Chute de l’attirance physique envers le partenaire, crainte de ne plus lui plaire… La naissance d’un enfant a tendance à impacter négativement la vie sexuelle de ses parents, selon les conclusions d’une enquête récente.

Libido en berne, rapports sexuels entravés, ou, à l'inverse, consentis sans en avoir vraiment envie, l'arrivée d'un enfant pèse lourd sur la vie érotique des couples. C'est la conclusion édifiante d'une enquête* réalisée par l'IFOP pour Sleepyz.fr. Les sondés ? 1 001 femmes et hommes dotés d'une caractéristique commune : élever un enfant de moins de 3 ans. On dénombre plus de 2,2 millions de ces bambins en bas âge dans l'Hexagone. Et il semblerait donc bien qu'ils n'affectent pas, seulement, le sommeil de leurs parents.

La moitié des couples font moins souvent l'amour depuis qu’ils sont parents

Depuis la naissance de leur premier enfant, 48 % des parents ont moins de rapports sexuels, dont 25 % « beaucoup moins ». Un sentiment encore davantage ressenti par les femmes, chez qui la proportion atteint 52 %, soit 11 points de plus que du côté masculin (41 %).

À découvrir également : À quelle fréquence les Françaises ont-elles vraiment des rapports sexuels ?

Plus de 4 femmes sur 10 subissent une baisse de libido à cause de leur maternité

29 % des hommes ont vu leur libido chuter depuis qu'ils sont devenus papas. Mais du côté des mamans, le pourcentage culmine à 43 %, soit une différence, importante, de 14 points.

Parmi les raisons qui peuvent expliquer ce phénomène, 8 femmes concernées sur 10 évoquent la diminution des sensations vaginales (79 %), une vision de leurs organes génitaux (78 %) et de leurs seins (76 %)...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - Façon Sexe - Florian Voros : "Certains vont présenter la sexualité comme un espace où la domination masculine s’exercerait naturellement"

A lire aussi