Sexualité pendant la grossesse : une sage-femme démêle le vrai du faux

Femme Actuelle

La grossesse et le sexe ne sont pas incompatibles, loin de là. Il existe d'ailleurs de nombreuses fausses croyances à ce sujet. Anna Roy, sage-femme et auteure du livre C'est ma grossesse (éditions de L'Iconoclaste) démêle le vrai du faux.

Premièrement, certaines personnes se demandent parfois si le sexe de leur partenaire est suffisamment grand pour toucher le futur bébé ? "Non, pas du tout !" affirme la spécialiste. Selon elle, il n'y a absolument pas de quoi s'inquiéter : "Le bébé a l'utérus, et même le col de l'utérus, autour de lui" explique-t-elle.

Tout cela permet donc de le protéger. "On ne peut pas aller toucher le bébé, on ne peut pas lui faire de mal" assure Anna Roy. Cette idée reçue peut donc être totalement oubliée. Faire l'amour lorsque l'on est enceinte, notamment en fin de grossesse, n'est pas risqué. Il n'y aurait même "aucune limitation" !

L'experte se penche ensuite sur une deuxième interrogation qui revient régulièrement : un rapport sexuel peut-il déclencher l'accouchement s'il a lieu à l'approche du terme ? À cette question, Anna Roy est un petit peu plus nuancée. "Scientifiquement, il n'y a pas de consensus" déclare-t-elle.

Certains parents pensent à tort que ce sont les à-coups qui peuvent provoquer l'accouchement. Or, ce phénomène viendrait plutôt du fait que le sperme contient des molécules, appelées les prostaglandines. Celles-ci peuvent "maturer" le col de l'utérus, s'il est "réceptif", et ainsi "déclencher l'accouchement".

Anna Roy ajoute également (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite