Sharon Stone écartée d’Hollywood après son AVC : « je n’étais plus rien du tout »

·1 min de lecture

Interrogée dans l’émission « 20h30 le dimanche » hier, Sharon Stone s’est confiée sur le traitement de l’industrie américaine après son accident vasculaire cérébral, survenu en 2001.

L’incident s’est produit en septembre 2001, quelques jours avant l’effondrement des tours du World Trade Center. Actrice et productrice adulée du tout-Hollywood, Sharon Stone est victime d’un accident vasculaire cérébral alors qu’elle se trouve à son domicile. Elle est âgée de quarante-trois ans, et se voit diagnostiquer une rupture d’artère vertébrale après un séjour de neuf jours à l’hôpital. « Ils me donnaient 5% de chance de survie. Je ne faisais pas attention à moi. Parfois, le cerveau fonctionne mal, et le mien a très mal fonctionné », confiait-elle à l’époque. Une épreuve douloureuse, à la fois physique et psychologique, dont elle choisira, vingt ans plus tard, de dédier le premier chapitre de ses Mémoires, baptisés « La beauté de vivre deux fois » (Éditions Robert Laffont). Invitée dans l’émission « 20h30 le dimanche », ce dimanche 16 mai sur France 2, la star de « Basic Instinct » est revenue sur son parcours, mais aussi la manière dont l’industrie américaine lui a tourné le dos après son AVC, considérant qu’elle n’était plus la même.

Lire aussi : « La beauté de vivre deux fois » : les confessions de Sharon Stone

« On ne m’a pas manifesté beaucoup de compassion »

« Je n’étais pas la même, c’est vrai », a-t-elle débuté face à Laurent Delahousse. « Si on résonne en termes de produit, lorsqu’on a un bon produit, c’est bien. Lorsque le produit n’est plus bien, alors on le laisse...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi