Publicité

Soins enrichis en vitamine D : est-ce que ça vaut le coup de les utiliser ?

La vitamine D est uniquement synthétisée grâce à l'exposition non protégée au soleil et en consommant certains aliments qui en contiennent. Mais entre sa faible quantité dans l'alimentation et la prévention autour des cancers cutanés liés aux rayons UV, "la supplémentation reste primordiale, pour garantir les processus immunitaires et squelettiques créés par la vitamine D", précise la Dre Martine Baspeyras, dermatologue. D'un point de vue cutané, "elle réduit les inflammations (acné, psoriasis, eczéma, rosacée… ) et aide au renouvellement cellulaire. En tant qu'agent antioxydant, elle protège des agressions (pollution, UV). Enfin, elle assure la fonction barrière de la peau."

Un soin peut-il vraiment combler une carence en vitamine D ?

Les études autour de la vitamine D sont nombreuses."Mais la comparaison entre les supplémentations orales ou topiques n'est pas un sujet exploité", indique la Dre Baspeyras. Mais alors, pourquoi s'y fier ? "Le but n'est pas de combler une carence par ce biais, car le besoin est trop conséquent", clarifie la dermatologue. D'autant que l'utilisation de vitamine D pure est interdite en cosmétique dans la réglementation européenne. En revanche, en tant que booster, "ces formules optimisent la synthèse naturelle de vitamine D à l'aide d'actifs dits “vitamin D-like”, comme des extraits végétaux (lithops, racine de chicorée, extraits de raisin) transformés par biotechnologie pour maximiser l'action de la lumière (...)

Lire la suite sur Top Santé

4 shampoings à ne pas acheter selon 60 Millions de consommateurs
3 bonnes raisons de ne pas bouder les fruits en conserve selon une nutritionniste
Je suis diététicienne et voici ce que je regarde toujours avant d'acheter les céréales du petit-déjeuner
Pourquoi est-ce (vraiment) important de bouger quand on a mal au dos ? Les explications et les exercices de l'ostéopathe
J'ai perdu 20 kg sans me priver : voici mon astuce