Nos solutions pour cuisiner sans se prendre la tête

·1 min de lecture

Neuf solutions à adopter pour cuisiner cool et sans prise de tête.

Sans forcément avoir grandi avec l’idée que l’on pouvait s’épanouir en passant du temps derrière les fourneaux ou qu’une part de notre féminité se logeait dans notre capacité à fabriquer de bons petits plats pour la famille, de nombreuses femmes sont victimes du syndrome du « burn-out en cuisine », qui entraîne une baisse d’estime de soi et une solitude culpabilisante. Théorisé par Herveline Giraudeau, cet état de fatigue nerveuse dépasse parfois le simple ras-le-bol vis-à-vis des tâches culinaires, il peut mener celles qui le subissent jusqu’à la privation totale de nourriture. Comment y remédier ? Herveline Giraudeau apporte dans son livre sur le sujet toute une série de tips pour régaler sa tablée avec le sourire : assumer le partage des activités à la cuisine, inciter les enfants à participer, oser se désolidariser du rôle de superwoman… Tout ça, 365 jours par an. Mode d’emploi.  

À lire aussi >> SOS : je ne cuisine jamais                   

1. Désencombrer              

On libère de la place dans ses placards pour ne garder que ce dont on a vraiment besoin au quotidien. On range ce qui traîne sur le plan de travail, car l’environnement visuel a autant d’impact sur notre état intérieur que sur notre productivité.                                          

2. Anticiper              

On s’organise en cuisinant à l’avance. On mutualise la découpe des légumes de la semaine en les conservant (sous vide, et...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles