Sophie Fontanel pose nue et reçoit des milliers de « Merci »

·2 min de lecture

A l'occasion de son sortie de son livre sur le naturisme, Sophie Fontanel a accepté de poser une dans les pages du ELLE. Une série magnifique qui a suscité une vague d'enthousiasme alors que le corps des femmes est un sujet tabou après 50 ans.

« Ces photos sont incroyables et les mots qui les accompagnent mettent du baume au cœur des femmes », « On avance, c’est réjouissant », « Nue et approuvée », « Bravo ! », « Divine », « Quelle audace ! », et des « Merci » par centaines, par milliers. Ce flot de réactions enthousiastes donne la mesure du tsunami de bienveillance qui a submergé la journaliste et influenceuse Sophie Fontanel après qu’elle a posé nue dans nos pages en octobre. Une séance photo inédite pour accompagner la sortie de son nouveau livre « Capital de la douceur » (Editions Seghers) dans lequel elle raconte son expérience du naturisme sur l’île du Levant et la reconquête de sa nudité.

« On a le droit aussi d’être là, en majesté »

« J’ai reçu des milliers de commentaires et de messages privés, confirme Sophie Fontanel. De femmes qui me racontent à quel point ça leur fait du bien de me voir poser nue à mon âge. Il y a aussi beaucoup d'hommes. » Comme Stéphane qui lui écrit : « Tout doucement, une petite révolution s’amorce, le corps des femmes a le droit d’exister dans autre chose que l’habituel diktat. » Autant de réactions positives qui lui font oublier « le petit 3% de commentaires négatifs et très violents avec des émojis caca ou vomi me disant que je dégrade l'image de la femme », s’amuse la journaliste qui poursuit : « Je m’imaginais bien qu’il y en aurait des réactions mais l’onde de choc me confirme une intuition :...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles