EN IMAGES - Sophie Marceau fête ses 54 ans : retour sur les histoires d'amour de la star

Virginie Guichaoua
·8 min de lecture

Sophie Marceau fête ce 17 novembre 2020 ses 54 ans. Celle qui fût dès ses débuts dans les années 80 “la petite fiancée du cinéma français”, est devenue au fil du temps et de sa filmographie, une actrice à la renommée internationale. Passionnée, celle qui confie avoir toujours vécu de grandes histoires d’amour a partagé sa vie avec différents compagnons qui ont tous joué un rôle déterminant dans son existence. À l’occasion de son anniversaire, retour sur les hommes qui ont marqué sa vie.

Pierre Cosso, un flirt de cinéma

Couple de cinéma inoubliable du film La Boum 2 en 1982, Sophie Marceau et Pierre Cosso - respectivement dans les rôles de Vic et Philippe - ont marqué plusieurs générations qui se sont identifiées à leur amourette de lycéens.

Découvrez pourquoi Sophie Marceau n’apparait pas dans la série Dix pour cent :

Une romance qui ne s’est pas contentée de s’incarner à l’écran, puisque le jeune homme qui faisait battre le cœur des adolescentes de la France entière dans les années 1980 est tombé sous le charme de l’actrice. Les deux tourtereaux ont ainsi vécu une brève romance le temps d’un été sur le plateau de tournage, où la réalité a fini par rattraper la fiction !

Photo by Pool GARCIA/URLI/Gamma-Rapho via Getty Images
Photo by Pool GARCIA/URLI/Gamma-Rapho via Getty Images

Andrzej Żuławski, son pygmalion

À 15 ans, Sophie Marceau qui sort tout juste du succès de La Boum fait la rencontre du réalisateur polonais Andrzej Żuławski - de 26 ans son ainé - lors du Festival de Cannes en 1981. Après avoir bataillé dur pour faire accepter cette relation à sa famille, la jeune femme débute trois ans plus tard une liaison avec le cinéaste, avec lequel elle aura leur fils Vincent en 1995.

Découvrez les confidences de la comédienne sur son fils :

Aux côtés de ce metteur en scène que l’on dit tourmenté et exigeant, celle qui était à peine sortie de l’adolescence au moment de leur rencontre se construit et accède à une nouvelle vie. “J’avais besoin d’un maître à penser. D’ins­tinct, je suis donc allée vers quelqu’un avec qui je pouvais me termi­ner, me bâtir. […] Je l’ai choisi lui, sans doute parce que, malgré nos diffé­rences sociales et cultu­relles, je sentais qu’il était mon alter ego”, expliquait l’actrice en 2012 à Psychologie Magazine.

Photo by Pool ARNAL/PICOT/Gamma-Rapho via Getty Images
Photo by Pool ARNAL/PICOT/Gamma-Rapho via Getty Images

Sous la direction d’Andrzej Żuławski, la comédienne tournera quatre films dont L’Amour braque, adapté de L’Idiot de Dostoïevski, qui contribuera à révéler son talent. Véritable muse du cinéaste, lorsqu’elle quitte son compagnon en 2001 pour un autre homme, la rupture est vécue douloureusement par ce dernier. “Après notre rupture, j’ai tout arrêté. J’étais en deuil”, reconnaitra Andrzej Żuławski, décédé d’un cancer en 2016. Toujours restée en contact avec le père de son fils, Sophie Marceau fera le déplacement à Varsovie en Pologne pour assister à ses obsèques.

Photo by Pool ARNAL/PICOT/Gamma-Rapho via Getty Images
Photo by Pool ARNAL/PICOT/Gamma-Rapho via Getty Images

Jim Lemley, le père de sa fille

En 1999, l’actrice qui vient déjà de connaitre le succès à l’international en jouant aux côtés de Mel Gibson dans Braveheart, se voit confier un rôle dans Le monde ne suffit pas - nouveau volet de la saga James Bond. Sur le tournage, son cœur s’emballe pour Jim Lemley, le producteur de cette énorme machine américaine. Pour lui, elle quittera son compagnon d’alors, Andrzej Żuławski, avant de partir vivre à Seattle aux États-Unis et mettre au monde en 2002 une petite Juliette, fruit de sa relation avec son nouveau coup de cœur. “Cette relation a surtout servi de transition dans mon cheminement. Ce qui n’en minimise par l’importance : c’est tout de même le père de ma fille ! Mais elle m’a surtout permis de m’autonomiser, de m’affirmer, de me faire plus confiance”, dira-t-elle en 2007 au moment où l’idylle avec le producteur américain commencera à prendre fin.

Photo by Serge BENHAMOU/Gamma-Rapho via Getty Images
Photo by Serge BENHAMOU/Gamma-Rapho via Getty Images

Christophe Lambert, son meilleur ami

Après la fin de sa romance avec Jim Lemley, Sophie Marceau, qui tournait en 2007 son second long-métrage en tant que réalisatrice (La disparue de Deauville), s’éprend de sa tête d’affiche : Christophe Lambert. Entre la jeune femme et l’acteur de Subway et Highlander, la passion est immédiate et se poursuivra sept années durant, jusqu’à ce que les tourtereaux annoncent leur rupture en 2014. Une rupture sans larmes, ni déchirements, puisque les deux artistes ont tenu avant tout à rester en bons termes. “Nous avons décidé de nous séparer en toute amitié. C'est pour moi d'une logique implacable. Vous ne cessez jamais d'aimer quelqu'un, vous l'aimez différemment. Maintenant, dans un couple, il arrive qu'on n'ait plus les mêmes envies”, déclarait ainsi le comédien au moment de sa séparation. Mais si l’amour n’est plus au rendez-vous, les sentiments ont cependant depuis fait place à une belle amitié. “C'est ma meilleure pote !”, explique-t-il. Et d’ajouter : “On part en vacances ensemble, on se voit tout le temps !”

Photo by Pierre HOUNSFIELD/Gamma-Rapho via Getty Images
Photo by Pierre HOUNSFIELD/Gamma-Rapho via Getty Images

Cyril Lignac, une romance brève et médiatique

Peut-être la plus médiatisée de ses romances. L’idylle entre Sophie Marceau et Cyril Lignac a débuté pour lors de la 68e édition du Festival de Cannes en 2015. Tandis que la star était membre du jury, le chef s’était vu confier la tache de régaler tout le gratin du festival. Entre eux, l’alchimie n’aura cependant été que de courte durée, puisqu’au mois de novembre 2016, le couple se séparait.

Regardez le portrait vidéo de Cyril Lignac :

La raison ? Selon VSD, l'ouverture du bar gastronomique de Cyril Lignac, Le Bar des Prés, aurait pris beaucoup de temps à ce dernier, qui n'en aurait pas accordé suffisamment à sa compagne qui se dit volontiers “radicale” en amour. Preuve que la rupture était déjà consommée du côté de l’actrice : celle-ci avait fêté à l’époque ses 50 ans sans la vedette du Meilleur Pâtissier, et aurait même acheté son gâteau d’anniversaire dans une autre pâtisserie que celle de son compagnon !

Photo by Pascal Le Segretain/Getty Images/Rindoff/Dufour/Getty Images
Photo by Pascal Le Segretain/Getty Images/Rindoff/Dufour/Getty Images

Richard Caillat, son nouveau compagnon

Originaire de la ville de Marseille, ce producteur - qui a fait fortune avec sa société Arts Live Entertainment lancée en 2010 - est à la tête de plusieurs théâtres prestigieux. Selon le magazine Paris Match, l’actrice aurait succombé au charme du producteur, qui a réussi à gagner son cœur en lui faisant “une cour un peu à l’ancienne”. Amoureuse, elle n’a d’ailleurs pas hésité au début de cette année à se rendre à Marseille pour se confiner avec son nouveau chéri qui aurait pour projet de la faire monter sur scène dans l’un de ses prochains spectacles. Désormais présent pour elle, c’est également Richard Caillat qui l’a soutenue lorsque son père s’est éteint 3 octobre dernier.

Photo by Laurent Viteur/Getty Images
Photo by Laurent Viteur/Getty Images

Claude Pinoteau, son papa de cinéma

Véritable découvreur de talents, c’est Claude Pinoteau qui mettra le premier le pied à l’étrier à Sophie Marceau en la choisissant pour incarner Vic Beretton, la jeune héroïne du film La Boum, en 1980. Mais leur collaboration ne s’arrêtera pas là. Suivra en 1982 la suite de ce long-métrage à succès, ainsi que le film L’Étudiante en 1988, qui fera lui aussi un carton au cinéma. Cependant, la relation entre le réalisateur et la comédienne n’a pas toujours été au beau fixe. Refusant de participer en 1984 à son film La 7ème cible après avoir pourtant accepté dans un premier temps, la jeune actrice sera durant plusieurs années boudée par Claude Pinoteau qui lui demandera même de rembourser son cachet. Mais la brouille passée, le cinéaste reconnaitra néanmoins sans mal combien cette dernière a tenu un rôle important dans son existence. Dans ses mémoires, il avait ainsi écrit : “Le jour où la vie s'arrêtera, le jour des grandes vacances comme dit l'abbé Pierre, je n'aurai que reconnaissance pour elle.”

Photo by Jerome Prebois/Kipa/Sygma via Getty Images
Photo by Jerome Prebois/Kipa/Sygma via Getty Images

Vincent Żuławski, son fils

Fils de l’actrice que celle-ci a eu avec le réalisateur Andrzej Żuławski, Vincent Żuławski est bien sûr un être cher au cœur de Sophie Marceau. Resté vivre avec sa mère après la séparation de ses parents en 2001, le jeune homme a traversé une période particulièrement difficile après la mort de son père en 2016. En dépression et traversé par des accès de violence, il a dû être interné en hôpital psychiatrique après une crise de violence particulièrement impressionnante.

Regardez l’actrice évoquer l’état de santé de son fils :

Paniquée pour elle, comme pour lui, elle a donc appelé la police qui est intervenue et a fait un signalement”, témoigne un proche de la star, qui lorsque son fils était hospitalisé, s’est rendue presque chaque jour le voir en espérant qu’il se rétablisse au plus vite. Heureusement depuis, le jeune homme de 25 ans a réussi à se soigner, notamment en recourant à sa plume, puisqu’il a publié l’année dernière un recueil de poèmes.

Photo by JANEK SKARZYNSKI/AFP via Getty Images
Photo by JANEK SKARZYNSKI/AFP via Getty Images