Publicité

"Mon soutien psy" : remboursement, conditions… Que retenir des annonces de Gabriel Attal ?

Le Premier ministre Gabriel Attal dit vouloir “faire de la santé mentale de notre jeunesse une grande cause de l'action gouvernementale”. Lors de sa déclaration de politique générale, mardi 30 janvier, à l'Assemblée nationale, l'ancien ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse reconnaissait que “le mal-être, les dépressions, les pensées suicidaires ont beaucoup progressé chez nos jeunes”.

L’un des leviers d’action envisagés par le gouvernement est une refonte du dispositif “Mon soutien psy”, qui propose le remboursement des consultations chez un psychologue. Ce dernier a vu le jour en février 2022, mais peine à faire l’unanimité depuis son lancement.

Pour y remédier, le Premier ministre a indiqué que le tarif de la consultation remboursée sera augmenté “pour limiter au maximum le reste à charge pour les jeunes patients et leurs familles”, sans toutefois préciser de montant. De plus, il souhaite permettre “aux jeunes d'avoir accès aux psychologues sans ordonnance du médecin”.

Pour rappel, “Mon soutien Psy” s'adresse à toute la population dès 3 ans. Ce dernier permet “à toute personne (dès 3 ans) angoissée, déprimée ou en souffrance psychique, de bénéficier de séances d’accompagnement psychologique avec une prise en charge par l’Assurance maladie”, sur une limite de huit séances sur une année civile. Pour en bénéficier, le patient doit, au préalable, être orienté par un médecin vers un psychologue conventionné avec l’Assurance maladie et partenaire du dispositif "Mon soutien (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite