Spasme du sanglot de l'enfant : faut-il s'inquiéter ?

![CDATA[Shutterstock / goodluz]]

Dans l'émission La maison des maternelles (France 5), la maman d'une petite Noëlie raconte qu'un jour, sa fille s'est fait griffer au visage par le chat, et que l'enfant a eu peur, et mal. "Elle est venue vers mois en courant, en hurlant. Je la prends dans mes bras pour la rassurer, la consoler, et là, d'un seul coup, elle est devenue toute raide, elle a mis sa tête en arrière, les yeux révulsés, la bouche grande ouverte, plus de son plus d'image. J'avais l'impression qu'elle ne respirait plus."

L'enfant a été emmenée aux urgences et les médecins ont expliqué à la mère qu'il n'y avait rien de grave, qu'elle avait fait un "spasme du sanglot". Mais de quoi s'agit-il ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par La Maison des Maternelles (@lamaisondesmaternelles)

Quels sont les signes du spasme du sanglot ?

Un enfant pleure et tout à coup, s'arrête, coupe son souffle, prend une coloration bleue de la peau et peut aller jusqu'à perdre connaissance, voire convulser. Cet épisode extrêmement impressionnant est un spasme du sanglot.

Il est décrit par une notice parue sur la National Library of Medicine et produite par le BC Children's Hospital de Vancouver, comme "un trouble non épileptique paroxysmal bénin qui se produit chez les enfants en santé de 6 à 48 mois. Les épisodes commencent par une provocation, comme un bouleversement émotionnel ou une blessure mineure, et peuvent progresser en une retenue de la respiration, une cyanose et une (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Des résidus chimiques dans le vagin à l’origine de naissances prématurés ?
Bronchiolite bébé : traitement, symptômes, que faire ?
Les jeux vidéo améliorent l'attention et la concentration des enfants
Streptocoque A : contagion, traitement, cas et décès en France
Youtube, TikTok, Snapchat et Instagram nuisent-ils à la santé mentale des élèves ?