Stéphane Tapie : ses confidences poignantes sur l’alcoolisme de sa mère

©Laurent Vu/SIPA

À l’occasion de la sortie de son livre « Comment te dire au revoir », Stéphanie Tapie revient sur la maladie de son père mais également sur l’alcoolisme et la mort de sa mère, Michèle Layec.

Stéphane Tapie se livre en toute transparence. Le 12 janvier prochain, le journaliste publiera aux éditions Michel Lafon, « Comment te dire au revoir ». Un ouvrage qui retrace la maladie de son père, Bernard Tapie, sa relation avec lui, mais également le décès de sa mère, Michèle Layec, en 1975.

Bernard Tapie disparaissait le 3 octobre 2021, à l’âge de 78 ans, après plusieurs années de lutte contre le cancer. Un décès difficile à gérer et à accepter pour Stéphane Tapie, qui partage dans son ouvrage les derniers instants de vie de son père. Quelques années auparavant, l'aîné de la famille perdait sa mère, Michel Layec, d’une leucémie. Inconsolable, il revient également sur cette partie de sa vie dans son livre. Une disparition terrible et incompréhensible pour lui. Il affirmera même en vouloir à son père à l’époque. « Pendant trois jours, je ne cessais de répéter à mon père : pourquoi elle et pas toi. C’était très dur à entendre », écrit-il.

À lire aussi : « Bernard Tapie a une volonté de fer mais il est aussi humain, attentif aux autres, sensible »

Des mots d’un enfant blessé qui, après le divorce de ses parents en 1974, part vivre chez sa mère dans le sud de la France. Il voit alors que très rarement son père et doit gérer à 12 ans l’alcoolisme de sa mère. « Quand je découvrais ma mère en très mauvais état, je l’empoignais tant bien que mal et je la tirais jusqu’à mon lit. Ce n’était pas...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi