Publicité

"Stop à la normalité" : Jean-Luc Reichmann se confie sur la prise de conscience qu'il a eue au sujet de sa tache sur le nez

Plus de dix ans après la diffusion du premier épisode de la série Léo Matteï, la brigade des mineurs, dans laquelle ses enfants ne veulent pas jouer, Jean-Luc Reichmann est toujours à l'honneur dans cette fiction. En effet, l'acteur était à l'affiche de la saison 11, inspirée de faits réels et créée avec son épouse, Nathalie Lecoultre. À l'occasion d'un entretien pour le podcast Dhombres et de lumières, pour Télé-Loisirs et Femme Actuelle, l'animateur de TF1, récemment victime d'une tentative de cambriolage, est revenu sur la série qui lui permet de défendre deux valeurs qui lui sont chères : "la protection de l'enfance et la différence". "On a tous subi quelques méfaits quand on était gamin. Moi j'ai une tache sur le nez, je n'y pense même plus", confie-t-il en toute franchise. S'il a souffert de cette tache dans sa jeunesse, Jean-Luc Reichmann révèle que cette différence lui a permis "de prendre des risques". Et dans cette série, l'acteur souhaite faire passer un message clair : "Dire que tout est possible quand on est en sincérité dans les histoires, qui sont tirées de faits réels".

Ainsi, cette différence, l'animateur des 12 coups de midi l'entretient. "Je n'ai pas changé le regard des autres, je pense que chacun a son parcours et chacun doit aussi se faire confiance", tient-il à indiquer, souhaitant envoyer un message d'espoir. D'ailleurs, Jean-Luc Reichmann le dit haut et fort : "À un moment donné, 'stop à la normalité, la normalité me fait chier'", lance-t-il au micro du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite