Publicité

Stress : les enfants concernés seraient plus à risque d'hypertension, de diabète et d’obésité à l'âge adulte

Et si le stress ressenti durant l’enfance et l’adolescence pouvait avoir des répercussions sur la santé à l'âge adulte ? Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), “le stress est une réponse humaine naturelle qui nous incite à relever les défis et à faire face aux menaces auxquelles on est confronté dans notre vie”. On peut donc considérer que chacun éprouve du stress dans une certaine mesure. Toutefois, la façon dont nous réagissons face au stress fait une grande différence en ce qui concerne notre bien-être général. En effet, celui-ci peut entraîner des problèmes de santé physique et mentale.

Dans une étude publiée dans le Journal of the American Heart Association, des scientifiques se sont intéressés aux répercussions du stress de l’enfance sur la santé cardiométabolique à l'âge adulte. Pour rappel, les facteurs de risque cardiométaboliques comprennent l'obésité, le diabète de type 2 ou le prédiabète, l'hypercholestérolémie et l'hypertension artérielle. Ils sont souvent associés et constituent une cause importante de maladies cardiovasculaires. Selon le Dr Fanggi Guo, principal auteur de l’étude, "comprendre les effets du stress perçu dès l'enfance est important pour prévenir, réduire ou gérer les facteurs de risque cardiométaboliques plus élevés chez les jeunes adultes".

Pour mener à bien cette étude, les scientifiques ont analysé les données de 276 personnes inscrites à l’étude sur la santé des enfants de Californie du Sud. Les participants ont été inscrits par leurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite