Sucre ou gras, lequel choisir ?

·2 min de lecture

Diabolisés et montrés du doigt, au quotidien, on n’épargne ni le sucre ni le gras. A tort ? A raison ? A quoi servent-ils ? Décryptage avec Béatrice de Reynal, docteur en nutrition.

Ennemi n°1 : le sucre

A quoi sert le sucre ? Quelle est sa fonction dans notre corps ?

Béatrice de Reynal. En réalité, on ne devrait pas parler du sucre mais des sucres qui regroupent sous cette appellation le fructose, le glucose, le saccharose, l’amidon, ou encore le sirop de glucose-fructose. Le glucose est le sucre du corps, il circule dans notre sang et nourrit toutes nos cellules, en priorité le cerveau, le cœur, etc. Un absence totale de glucose n’est pas envisageable et provoquerait hypoglycémie, malaise, étourdissement, évanouissement pouvant entraîner la mort. A contrario, si nous avons trop de glucose dans le sang, on s’évanouit aussi et on tombe en coma diabétique, ce qui n’est pas mieux ! C’est à ce moment-là qu’intervient le pancréas qui sécrète l’insuline et le glucagon, deux hormones qui régulent le taux de glucose dans le sang afin qu’il soit toujours proche de 1g/ litre, en le stimulant (glucagon) ou en l’inhibant (insuline).

Où le trouve-t-on ?

BdR. Les fruits apportent essentiellement du fructose qui n’a pas d’impact sur le pancréas. Conclusion : on peut en manger à volonté, dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Quant au sucre de table, il a un avantage : il se sent. Sa saveur intensément sucrée ne peut pas être masquée et on a conscience de manger du sucre. Ce qui n’est pas du tout le cas du sirop de glucose-fructose qui, selon sa composition, peut être très légèrement sucré à modérément...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles