Syndrome pyramidal : définition, causes, symptômes, diagnostic et traitement

Le syndrome pyramidal correspond à l’atteinte neurologique du faisceau pyramidal. Également appelée voie cortico-spinale, cette voie constitue le support principal de la commande motrice volontaire. Son altération entraîne de nombreux troubles moteurs et réflexes, pouvant impacter lourdement la vie quotidienne en fonction de leur degré de sévérité.

Pour comprendre le syndrome pyramidal, il faut commencer par expliquer ce qu’est la voie cortico-spinale. Également appelée faisceau pyramidal, cette structure nerveuse prend naissance au sein du cortex moteur cérébral et s’étend jusqu’à la moelle épinière (Module de sémiologie - Syndrome pyramidal, A. Nechadi, Université de Sétif, 21 mai 2020). Elle assure deux fonctions principales : la transmission de la commande motrice aux nerfs, et l’inhibition des mouvements réflexes.

La présence d’un syndrome pyramidal démontre l’existence d’une lésion du système nerveux central pouvant potentiellement se situer au niveau de la moelle épinière, du tronc cérébral, de la capsule interne ou du cortex. Une lésion de la voie cortico-spinale interrompt la bonne diffusion de l’influx nerveux, ce qui va donc logiquement engendrer des troubles moteurs et réflexes qui peuvent considérablement impacter les gestes et les mouvements quotidiens. S’habiller, se nourrir, se déplacer… Autant d’actes qui peuvent être compliqués à réaliser.

Les symptômes du syndrome pyramidal dépendent essentiellement de la localisation des lésions de la voie cortico-spinale. On (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles